leS cercles de femmes

 

BIENVEILLANCE

PARTAGE

AUTHENTICITÉ

ÉCOUTE

 

« Les cercles de femmes tiennent leurs origines en des temps très anciens. Depuis des millénaire, les femmes se rassemblement, isolées du monde des hommes pour échanger entre elles sur les thèmes qui leur sont chers. Elles ont toujours manifesté le besoin de se nourrir de cet espace sacré d’intimité pour se confier, pour partager leurs secrets, leurs rêves et leurs intuitions, pour être écoutées avec bienveillance et pour offrir leur écoute aussi. 

Dans la sagesse amérindienne, elles se réunissaient au moment de leurs lunes (menstruations), le moment du mois où elles sont le plus féminine, émotive, sensible, intuitive et puissante dans leur féminité.

Le conseil des Femmes Sages Amérindiennes se regroupait pour former un Cercle de grande sagesse féminine afin d’échanger et de s’inspirer les unes des autres pour guider les hommes et afin de prendre les meilleures décisions pour le bien-être de toute la communauté. »

Extrait de l’article de Sylvie Bérubé (Lüna) sur L’Espace Sacré des Cercles de Femmes.

 

Pour le bon déroulé d’un cercle, plusieurs règles sont à observer : 

– Je prends la parole uniquement si je le souhaite,

– Je m’exprime en utilisant « je », pour mettre les mots sur les émotions qui me traversent,

– Je ne coupe pas la parole,

– Je respecte les silences des unes et des autres,

– Je ne donne pas de conseils,

– Je respecte ce qui a été déposé par chacune, la confidentialité est primordiale


pexels-anna-shvets-4672228


BIENVEILLANCE

PARTAGE

AUTHENTICITÉ

ÉCOUTE


« Les cercles de femmes tiennent leurs origines en des temps très anciens. Depuis des millénaire, les femmes se rassemblement, isolées du monde des hommes pour échanger entre elles sur les thèmes qui leur sont chers. Elles ont toujours manifesté le besoin de se nourrir de cet espace sacré d’intimité pour se confier, pour partager leurs secrets, leurs rêves et leurs intuitions, pour être écoutées avec bienveillance et pour offrir leur écoute aussi. 

Dans la sagesse amérindienne, elles se réunissaient au moment de leurs lunes (menstruations), le moment du mois où elles sont le plus féminine, émotive, sensible, intuitive et puissante dans leur féminité.

Le conseil des Femmes Sages Amérindiennes se regroupait pour former un Cercle de grande sagesse féminine afin d’échanger et de s’inspirer les unes des autres pour guider les hommes et afin de prendre les meilleures décisions pour le bien-être de toute la communauté. »

Extrait de l’article de Sylvie Bérubé (Lüna) sur L’Espace Sacré des Cercles de Femmes.

 

Pour le bon déroulé d’un cercle, plusieurs règles sont à observer : 

– Je prends la parole uniquement si je le souhaite,

– Je m’exprime en utilisant « je », pour mettre les mots sur les émotions qui me traversent,

– Je ne coupe pas la parole,

– Je respecte les silences des unes et des autres,

– Je ne donne pas de conseils,

– Je respecte ce qui a été déposé par chacune, la confidentialité est primordiale